Archives film

LE SEL DE LA TERRE

Réalisé par Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado
Produit en 2014
Brésil, France
documentaire
1h50
Depuis quarante ans, le photographe Sebastião Salgado parcourt les continents sur les traces d’une humanité en pleine mutation. Alors qu’il a témoigné des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode… Il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d’une faune et d’une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète.
Sa vie et son travail nous sont révélés par les regards croisés de son fils, Juliano, qui l’a accompagné dans ses derniers périples et de Wim Wenders, lui-même photographe.

Images

puzz sel de la terre
puzz sel 2
puzz sel 3
puzz sel 4

Vidéos

À propos

notre avis

Le sel de la terre (citation biblique), ce sont les hommes. Un photographe (étymologie grecque), c'est "quelqu'un qui écrit avec la lumière". L'empathie de l'un pour les autres, voilà le point de départ de ce film bouleversant. Déjà montré à Cannes et dans des visionnements, ce documentaire est précédé d'une excellente réputation, à juste titre. La carrière de ce photographe humain et social, mondialement connu, qui va apprendre à photographier la nature (le projet "Genesis") est très bien évoquée, entre images d'archives, entretiens avec l'intéressé et tournage sur le terrain. Mais ce qui fait le prix de ce film, c'est bien sûr le regard humaniste et artistique qui est posé sur la condition humaine, par le biais de la photographie. Ainsi, ces reportages photographiques d'une beauté terrible sont le témoignage saisissant de la détresse humaine (la famine, l'exode) ou de l'extrême violence de l'homme (au Congo, au Rwanda, en ex-Yougoslavie…). "Mon âme était malade" avoue Sebastião Salgado, après ses reportages sur le génocide rwandais. Un désespoir qui sera guéri par la terre (la création au Brésil de la propriété "Instituto terra") et un projet photographique monumental en hommage à la planète. Un artiste au parcours hors norme, au travailla beau à couper le souffle, qui méritaient amplement un film. Après Buena Vista social Club ou Pina, Wim Wenders confirme que, s'il est depuis longtemps déjà perdu pour le cinéma de fiction, il a par contre tout bon pour les documentaires.

Et encore !