Archives film

MAX ET LES MAXIMONSTRES Juin Juillet

Réalisé par Spike Jonze
Produit en 2009
USA
1h42
Conseillé à partirde 8 ans
Vivant seul avec sa mère, Max trompe l'ennui en s'inventant des histoires, et en construisant des grottes sous la neige... 
Après une dispute avec sa mère, il s'enfuit de chez lui et rejoint, en bateau, le royaume des Maximonstres. Une tribu étrange de monstres à poils, qui se cherchent désespérement un chef. 
Max, trop heureux de se faire des amis, accepte de régner sur eux... Mais le métier de roi est compliqué, et les Maximonstres turbulents.

Images

max
max 2
max 3
max 4

Vidéos

À propos

Un film profond et poétique, qui peur dérouter.

Adapté d'un classique de la littérature enfantine - le livre éponyme dessiné par Maurice Sendak - Max et les Maximonstres peut dérouter au premier abord. Après une ouverture réaliste et saisissante, le film s'évade... Dépliant et étirant le récit de Sendak, donnant la parole aux Maximonstres, Spike Jonze fait mieux qu'adapter le propos ; il lui donne un réel envol poétique tout en respectant son opacité, sa profondeur. Son talent de filmeur noie le film dans une lumière douce, et livre des images et des séquences sublimes : la tempête, la marche dans le désert, la maquette du royaume, la bataille finale... La bande originale, pointue, ajoute à la modernité du film. Mais c'est surtout parce qu'à l'instar de Miyazaki dans Mon voisin Totoro, le réalisateur préfère la poésie à la psychologie, qu'il touche juste. Les émotions propres à l'enfance ne sont ni simplifiées ni édulcorées. Incarnées par des monstres dont il ne comprend pas toujours les réactions, les émotions qui submergent Max n'appellent ni éclaircissement ni explication – voir la scène, mémorable, des deux chouettes. Au terme d'un long parcours, Max comprend qu'il ne peut pas tout maîtriser, et retourne finalement chez lui. L'orage est passé, son père passe le prendre pour le week-end : le monde des adultes, qui lui est encore étranger, reprend finalement ses droits.

Et encore !