Archives film

L'AIGLE ET L'ENFANT Janvier Février

Réalisé par Gerardo Olivares, Otmar Penker
Avec Jean Réno, Tobias Moretti, Manuel Camacho, Eva Kuen
Produit en 2016
AUTRICHE, ESPAGNE
FAMILLE, AVENTURE
1h37
Conseillé à partirde 8 ans
L'histoire époustouflante de l'amitié entre un garçon nommé Lukas, son aigle Abel et Danzer, le garde forestier. Lukas, un jeune garçon élevé par un père autoritaire, recueille un aiglon tombé du nid. Il nomme son nouveau compagnon Abel et s'en occupe en secret avec l'aide de Danzer le garde forestier...

Images

l'aigle et l'enfant
l'aigle et l'enfant
l'aigle et l'enfant

Vidéos

Aucune vidéo associée

À propos

L'histoire magnifique entre un aigle et un petit garçon

Entre film animalier et comédie d'apprentissage, cette histoire est celle d'une amitié hors du commun entre Abel, un aiglon tombé du nid, et Lukas, un jeune garçon privé lui aussi d'un nid douillet depuis la mort de sa mère et le mutisme de son père. Avec l'aide de Danzer (Jean Reno) le garde forestier narrateur du film, il va recueillir le rapace et l'aider à retrouver sa liberté. Une belle aventure destinée aux plus jeunes avec des images magnifiques et impressionnantes d'aigles comme on en a rarement vues.

À mi-chemin entre documentaire animalier et fiction, une quête de liberté sur des images grandioses.

"L’aigle et l’enfant" va certainement envoûter le public par la beauté époustouflante des images et des paysages, ceux du Parc National des Hohe Tauern dans le Tyrol en Autriche. Mais le film rappelle aussi à quel point la nature peut se montrer implacable. Car l’histoire se base sur un phénomène naturel, le caïnisme, où dès les premiers jours de la vie, le plus fort élimine le plus faible. A partir de cette réalité, le film raconte comment Lukas, un jeune garçon de 12 ans replié sur lui-même après la mort de sa mère, va recueillir un aiglon tombé du nid qu’il va nommer Abel. Pour être au plus près de l’aigle, les équipes ont dû concevoir une caméra miniature HD qui n’existait pas au moment du tournage, une caméra suffisamment petite et légère pour être installée au plus près de la tête de l’aigle : "Nous ne voulions pas simplement poser une caméra sur le dos de l’aigle. Nous voulions trouver un angle qui montrerait ses émotions durant le vol avec un gros plan sur ses yeux et son bec au vent", explique Gérald Salmina auteur et directeur de la photographie.

Et encore !