Archives film

MA VIE DE COURGETTE Mars Avril

Réalisé par Claude Barras
Produit en 2016
Suisse, France
animation
1h06
Conseillé à partirde 8 ans
Courgette est un petit garçon de 9 ans persuadé d'avoir tué accidentellement sa mère, alcoolique et violente, en la faisant tomber dans l'escalier. Il croit qu’il est seul au monde, mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. 
Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux.

Images

puzz courgette
puzz courgette 2

Vidéos

À propos

Une histoire d’amitié qui raconte avec sensibilité comment des gamins abîmés par la vie s’inventent une nouvelle famille dans leur foyer d’accueil. Une œuvre singulière et poétique qui ne manque pas d’audace.

Alors que le livre, qui s’adresse plutôt aux jeunes adultes, décrit de façon explicite la violence subie par les plus jeunes, son adaptation animée l’évoque sans la représenter à l’écran, cherchant à toucher tous les publics. Toujours juste, jamais mièvre, l’histoire de Courgette a de quoi faire fondre les cœurs d’artichaut. Mais ils ne seront pas les seuls. Car la scénariste Céline Sciamma (La Naissance des pieuvres), sensible au monde de l’enfance, à ses affres et à ses joies, a confectionné un récit initiatique poignant et drôle, enveloppé d’une grande douceur. Une délicatesse également à l’œuvre dans l’animation. Tranchant avec le réalisme des situations, les figurines qui « incarnent » les personnages ont des têtes et des yeux démesurément grands. Licence poétique qui ancre encore davantage le film dans le registre du conte. L’emploi de ces marionnettes, animées en « stop-motion », technique quasi artisanale très rarement utilisée pour des longs métrages en France qui consiste à filmer des images une par une, rend les personnages plus tangibles. Réalisé dans un studio lyonnais, ce travail minutieux a d’ailleurs été salué par Peter Lord, cofondateur des studios Aardman, spécialistes britanniques – et mondiaux – de cet art méticuleux.